Skip to content

Chronique de “F.E.R. (For Eliane Radigue)” dans POPNEWS !

“Apôtres du feedback, chasseurs de drones, thuriféraires de Dame Radigue, ce disque est pour vous. Hervé Boghossian est un iconoclaste, un pourfendeur de chapelles, un hors-la-loi qui a choisi de dévaliser les chemins de traverses entre punk rock et musique savante. Il n’a jamais su choisir, et c’est tant mieux, entre Jim O’Rourke et Eliane Radigue, entre Morton Feldman et la musique noise, entre John Fahey et Johnny Cash.

Après notamment un disque fabuleux de coloriste hors pair, Mouvements chez les teutons de Raster Noton, Hervé Boghossian, boss du label List, s’est remis progressivement à la guitare folk sans passage via la moulinette à irisations du laptop qui avait transformé les sons de sa guitare en arcs en ciel, prouvant qu’il y avait une autre voie pour la guitare et le laptop que les autoroutes Fennesziennes ou les delays délayés de Taylor Deupree.

En outre, on ne saurait être trop reconnaissant à Boghossian pour ses innombrables contributions, de près ou de loin, à toute une scène improvisée, qu’elle soit parisienne, marseillaise ou plus largement française, tant ses interventions ponctuelles mais significatives vont loin. Citons quand même et, en vrac, Colleen, Gunter Müller & Steinbruchel, Tetuzi Akiyama ou encore Jozef Van Wissem. Outre le soutien de cette scène, et le retour aux racines du rock et du folk protestataires, Hervé Boghossian n’a pas pour autant délaissé les guitares électriques ressorties pour l’occasion de concerts et d’un album, Morne Plaine, en compagnie d’un batteur free, François Rossi pour un duo noise bien nommé, Harsh.

On pensait que le laptop était tombé en panne voire en disgrâce… Il n’en est rien. Au GMEM de Marseille, Boghossian nous a mitonné un album hommage, au nom Feldmanien comme il se doit, à la Grande Eliane Radigue, sorti chez Confront Recordings dans une boîte en métal qui n’attendait visiblement que le fer d’Hervé B.

C’est un ouvrage d’amour, et ça se sent. C’est même ce qui vient en premier à l’esprit lorsqu’on écoute ce voyage de presque 43 minutes sur les terres Radiguiennes du punk Hervé Boghossian nous laissant des larsens plein la tête. Alors oui, on pourrait parler de la technique : un simple micro interne de laptop, frotté, brossé, gratté, retourné dans tous les sens avec doigts, balais de batterie, voire, audace !, un petit harmonica, tout est bon pour produire du feedback avec ce que l’on a sous la main, le tout en live, comme on dit, bien sûr.

On pourrait parler des sons et des structures : basses vrombissantes, vagues et vaguelettes, respiration Feldmanienne (on pense fort à For Samuel Beckett), irisations cuivrées, sonorités acides, tintements, voire tintinnabulement par moment (hello Arvo!), grésillements, suraigus flutés, soubresauts. Tout y est bien sûr mais l’ensemble ne ressemble en aucun cas à un catalogue de savoir-faire ou de savoir sonner. Nous sommes bien dans un voyage, dans des couleurs sonores et si on regrette de ne pas avoir le don de voirles sons comme Messiaen, écouter Boghossian, comme écouter Radigue, nous en donne presque l’impression. Le voyage est riche comme celui, hivernal, de Schubert et on reste stupéfaits, comme connaisseurs et amateurs de Radigue, d’entendre à quel point F.E.R. est humble, respectueux et donc amoureux de l’œuvre, de la démarche et de l’esprit de Mme Eliane. J’imagine que Boghossian aurait adoré travailler avec Radigue voire qu’elle lui propose une pièce comme au bassiste Toeplitz et qu’il aurait fait des merveilles… Dans l’attente, il lui a donc offert pour elle, mais aussi pour nous, une bien belle œuvre, extrêmement sensible qui nous fait presque monter les larmes aux yeux. Chose suffisamment unique dans le champ de ce genre de musique pour être signalé et être appréciée à sa juste valeur. (Guillaume Delcourt)

> http://www.popnews.com/popnews/herve-boghossian-f-e-r-for-eliane-radigue

Advertisements

“Life Supply” (A.O.T.E.O.S – For John Fahey excerpt) demo on [Folk] soundcloud page !

(The image is the superb poster for my concert of the piece at Le Periscope last month, special thanks to Météorites collective.)

HARSHY NEW YEAR ! (Updated 28.01)

Hi all,

Dear followers, i wish you a year full of satisfactions & pleasures !

Here’s the schedule of my next events for 2017 so far :

Live :

25.02.17 : Premiere of my new duo (on electric guitar) with MASAHIKO UEJI on keyboards as opening act to “Music(s)” a documentary by Guillaume Déro on Otomo Yoshihide @ Vidéodrome 2, Marseille 6e

17.03.17 : HARSH (+ Joey Molinaro)  @ Asile 404, Marseille, 6e

15.04.17 : H.B [FOLK] + CHRISTOPHE LANGLADE @ Data, Marseille 6e

May : “Fahey Tribute” concert playing AZALEA ON THE EDGE OF STEEL with CHRISTOPHE LANGLADE (solo) more details soon….

June : H.B [FOLK] post recording/preview of forthcoming album tour (tba)

FALL/WINTER (plans) : Touring with HARSH, H.B [Folk] & different collaborations (tba)…

In Studio  :

January/February & March : Recording & Mixing tracks for H.B [FOLK]  “A ROOM FOR LIVING” :  including project “UN-TRAD” series : An attempt of the creation of a new primitive music using old traditional instruments in unconventional ways. This concept is around amplified 5-string banjo using percussion technique (including skin, strings & body of the instrument) as a tool to create textured harmony & dissonance.

April : Recording of “AZALEA ON THE EDGE OF STEEL (For John Fahey)” piece.

May-June : Working & then Recording on HARSH new album.

In parallel, i will rework on the composition of “Acoustic Mirror” my new electroacoustic piece (acoustic guitar, mics & feedback interactions) .

And finally an idea of a performance collaboration with video is in project with Camille Thilloy. More info soon !

To be continued !

Best Regards

H.B

New soundcloud page for HARSH with live at BRUISTISME festival recording !

11.12.16, 3.30pm : “AZALEA ON THE EDGE OF STEEL (For John Fahey)” as opening of “In Search of Blind Joe Death…” at FESTIVAL FACEZ, GENEVA, CH !

SALON D’HIVER :  Le Pneu, entrée rue du vélodrome 14, 1205 Genève

14h00 OUVERTURE

– ENTRÉE LIBRE
– SOUPE DU JOUR, GATEAUX, VINS ET VIN CHAUD

dès 15h30
CONCERT // BLUES PRIMITIF
Christophe Langlade

Christophe Langlade joue une guitare acoustique & bottleneck pour seuls instruments. En interprétant une musique inspirée par les origines du blues, il offre un voyage aller simple pour le sud du Mississippi. Dense et pénétrante, son approche est caractérisée par des basses omniprésentes et des rythmiques hypnotiques. En ouverture de ce dimanche après-midi dédié au Blues, Christophe Langlade a une histoire à raconter.

CONCERT // AVANT FOLK PRIMITIF
Hervé Boghossian

Spécialement imaginée pour un dimanche après-midi de réminiscences, Hervé Boghossian jouera « Azalea on the Edge of Steel », une pièce de sa composition en hommage à John Fahey. Cette création est constituée de 3 mouvements de 13 minutes. Ce travail intime et personnel précède le film projeté ensuite. Guitariste et multi-instrumentiste de talent (banjo, harmonica,
manipulation électronique), Hervé Boghossian propose ici un témoignage vital, une expédition au origine de la musique folk qui ne laissera pas le public indifférent.

PROJECTION // DOCUMENTAIRE DE JAMES CUNNINGAM
In search of blind Joe Death : the saga of John Fahey

Un film à propos du légendaire guitariste, compositeur et provocateur John Fahey (1939-2001), parrain du genre American primitive guitar: une science du son de guitare unique. Il a influencé des musiciens aussi divers que Glenn Jones, Jack Rose, Sir Richard Bishop, Marisa Anderson, Steffen Basho Jughans, Pete Townshend, Sufjan Stevens, Lee Ranaldo & Thurston Moore (Sonic Youth), David Grubbs & Jim O’Rourke (Gastr del Sol), Tetuzi Akiyama…

19h00
Clôture du Salon d’hiver

03.12.16 : “AZALEA ON THE EDGE OF STEEL (For John Fahey)” @ Le Périscope, Lyon

SOIRÉE JOHN FAHEY – Concerts & Projection
Samedi 3 décembre, 20h / Au Périscope, 13 rue Delandine, Lyon

20H30 Projection – 21h30 Concerts

20h30 : Projection de IN SEARCH OF BLIND JOE DEATH :
THE SAGA OF JOHN FAHEY de James Cullingham (2013, Canada, 58 min.)

« American primitive guitar » – Légendaire guitariste, compositeur et provocateur, John Fahey (1939-2001) est l’un des premiers guitaristes à jouer des solos de guitare acoustique à cordes métalliques. Inclassable, influencé par le folk américain, les musiques classique, brésilienne, indienne, il expérimente les dissonances et le bruit. D’où son importance dans la musique expérimentale et son influence sur de nombreux musiciens tels que Sonic Youth ou Sufjan Stevens.

21h45 : Concerts, interprétations de John Fahey

CHRISTOPHE LANGLADE: guitare acoustique & bottleneck, blues primitif, caractérisé par des basses omniprésentes et des rythmiques hypnotiques… Il joue avec Michel Henritzi (O’ Death Jug), Dana Valser, il a ouvert des concerts de Marissa Nadler, Sir Richard Bishop, Wovenhand ou encore Tetuzi Akiyama.

HERVÉ BOGHOSSIAN : guitare acoustique, musique expérientielle du folk, il jouera sa pièce composée en hommage à John Fahey : “Azalea on the Edge of Steel” (2015-16) : 39 min. en 3 mouvements de 13 min.

Org : Météorites :
Le Périscope :

R.I.P PAULINE OLIVEROS (30.05.1932-25.11.2016)

“A Little Noise in The System” (1956)* this morning, farewell Pauline, thanks for your essential contribution to the early electronics experimentation and particulary this piece*.

I had the chance to listen a “remix” of it for its 50th birthday at GRIM 10 years ago, marvelous experience and nice conversation with her after, a simple person as the best ones. R.I.P Oliveros_tape-1024x793.jpg